My messy hair

Mes cheveux en bataille… Une grande histoire ! Je les ai tellement détesté adolescent ; ma coiffeuse aussi ! Enfant je n’en avais pas forcement conscience, puisque je gardais les cheveux courts, ce qui était en soit loin d’être une bonne idée ! C’est à partir du moment où j’ai commencé à les laisser pousser que j’ai compris que ma chevelure raide et désordonné aurait toujours l’aspect d’un immense champ de bataille !

A l’adolescence, cette magnifique période où l’on veut être tout le monde sauf celui qu’on est vraiment, j’ai tenté de les apprivoiser sous des couches de produits de coiffage, sans grand résultat. Je devais me résigner, j’avais les cheveux de Harry Potter !

Avec l’âge, la confiance en moi et l’expérience, j’ai enfin accepté ma chevelure telle qu’elle était : totalement déjantée, libre, cool et capricieuse ; un peu comme moi au final ! En y pensant ce n’est pas plus mal, les gens qui me rencontrent pour la première fois, ont ce premier signal d’alerte sur qui je suis ! Maintenant j’aime être ce gars qu’on décrit par : « Tu sais… le grand mince aux cheveux en bataille ! »… Peut-être ma meilleure carte de visite !

Au niveau de ma couleur ça a été compliqué ; j’ai longtemps renié être châtain clair au profit du blond (comme les rouquins qui se disent blond vénitien) ! Personnellement, je pense qu’on s’attache tous plus ou moins à la couleur de cheveux de notre enfance, ça a un côté rassurant sans doute face aux changements ! Enfant j’avais les cheveux d’un blond « Lanister » ; bien qu’aujourd’hui beaucoup plus châtain, je me suis finalement résigné à ne plus me définir comme blond après un très long débat avec une amie cet été. Récemment, je me suis fait faire un balayage chez mon nouveau coiffeur pour donner à mes cheveux ce côté retour de vacances que j’aborde souvent en début d’automne !

Parlons coiffeur ! J’ai souvent redouté cette étape, surtout avant d’habiter en ville. Je vous épargnerai les massacre dont j’ai été victime ; entre les coiffures de type « footballeur » et les coiffures les plus improbable !

Aujourd’hui après un an à Strasbourg j’ai enfin, je pense, trouvé mon coiffeur : Ludovic Dollé, patron de Kraemer grand rue à Strasbourg ! J’adore ce salon, vous savez c’est le genre d’endroit où on ce sent tout de suite comme à la maison ! L’équipe est ultra professionnelle, de bon conseil et il y toujours une bonne ambiance ! Ludovic a rapidement cerné mon type de cheveux et comment j’aime les porter aujourd’hui ; totalement Messy ! Si vous cherchez un coiffeur sur Strasbourg, n’hésitez pas ; direction Kraemer grand rue !


Coiffure : Kraemer Grand rue

4 Comments
  1. De voir que parfois tu m’écoutes, c’est le plus beau des cadeaux de Noël mon cher!
    A janvier pour un café, tu manques!

Leave a Reply

Your email address will not be published.